Español / English

L’Institut mondial du leadership souligne le nouvel accent placé par l’AEM sur la consolidation d'Alliances nationales

November 8, 2019

Une nouvelle initiative ambitieuse visant à renforcer le fonctionnement des structures nationales affiliées à l’Alliance évangélique mondiale a été dévoilée lors d’un atelier organisé le vendredi 8 novembre lors de l’Assemblée générale de l’AEM en 2019 près de Jakarta, en Indonésie.

La nouvelle initiative, baptisée Global Institute of Leadership (GIL), intégrera l’auto-évaluation à des sessions de formation essentiellement virtuelles afin de proposer un apprentissage entre pairs de haute qualité. Il a été conçu en collaboration avec la Bakke Graduate University, dont le Président, Brad Smith, a présenté l’atelier.

Smith a observé que l’AEM avait du mal à trouver des ressources pour renforcer ses Alliances nationales, en partie à cause de la difficulté de réunir des personnes du monde entier de manière pratique et à un coût raisonnable. La réponse de GIL est de mettre en œuvre un modèle d’apprentissage par les pairs qui soit rigoureux et individualisé, s’appuyant sur près de 20 ans d’expérience de la Bakke Graduate University en tant qu’institution mondiale d’éducation chrétienne.

Les travaux du GIL s’aligneront étroitement sur l’accentuation placé par l’Assemblée générale 2019 de l’AEM sur la formation holistique de disciples. Son objectif déclaré est de « former des leaders évangéliques mondiaux qui proclament et démontrent efficacement l’Évangile pour transformer des vies, des familles, des Églises, des communautés, des lieux de travail et des cultures ».

Le prospectus GIL indique que l’initiative aidera les Alliances nationales dans les domaines de la gouvernance des conseils d’administration, des compétences en leadership, de la communication, de la projection de vision, de la viabilité financière et de l’engagement dans le service public.

Smith a décrit la communauté d’apprentissage par les pairs créée par GIL comme constituée de trois composantes :

1. Des profils personnels dans lesquels chaque dirigeant spécifie ses objectifs, partage ses expériences et identifie ce qu’il peut apprendre des autres participants. Smith a déclaré que pour un apprentissage efficace entre pairs: « Vous prenez beaucoup de temps pour présenter tout le monde, car vous voulez que les gens comprennent vraiment qui sont les autres. Ce partage motive les personnes partageant les mêmes intérêts à se rassembler. »

2. Une « ville » virtuelle ou un environnement propice à la communication, aux partenariats et aux mises à jour.

3. Des communautés d’apprentissage, dans lesquelles les participants établissent des relations basées sur leur culture, leur localisation ou leur appel commun.

Smith a déclaré que le GIL chercherait à reprendre les cinq priorités du Mouvement de Lausanne (l’Évangile entier, l’Église entière, le monde entier, la ville entière, la personne entière). Dans sa manière de décrire la formation holistique de disciples, il a particulièrement insisté sur la redéfinition de notre compréhension de « l’Église ».

« Nos mots sont parfois bizarres », a déclaré Smith. « Si nous sommes vraiment l’Église, pourquoi parle-t-on d’ « aller à l’Église » ? Nous sommes toujours l’Église lorsque nous interagissons avec le marché, avec la communauté ou avec le gouvernement. »

Smith a expliqué que le GIL ne développerait pas ses propres ressources pédagogiques et que la participation aux activités du GIL ne se limiterait pas aux dirigeants des Alliances nationales. « Les Alliances nationales ne devraient jamais rivaliser avec les autres leaders chrétiens de leur pays », a déclaré Smith. « Pourquoi voudrions-nous créer une communauté d’apprentissage virtuelle pour rivaliser avec les autres ? »

Smith a offert gratuitement des livres de ressources pour inciter les dirigeants participant à l’Assemblée générale à consulter le site Web de GIL (www.globalinstituteleadership.com) et à compléter leur profil.

Dans le profil, les responsables peuvent indiquer leurs objectifs organisationnels et personnels ainsi que des informations personnelles qui permettront aux autres participants de mieux les connaître. En outre, une étude de chaque organisation impliquée permettra d’obtenir des informations sur les forces, les faiblesses et les priorités de chaque Alliance.

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter @WEAGA2019 et utilisez le hashtag #jakarta2019 pour partager votre enthousiasme!